• Décider, c'est se mouiller ! dans LE COIN DES

    Ce dessin de Xavier GORCE illustre la difficulté à se mettre d’accord et à prendre une décision que chacun des membres de l’équipe se sente capable de « porter »… C’est tout un art pour un leader que de prendre le temps pour l’expression des idées de chacun tout en sauvegardant le lien entre les membres de l’équipe… Pourtant, il y a aussi à s’assurer qu’une décision soit prise, et qu’elle ne vienne pas trop tard.

    Parce que, quoi qu’il  en soit, décider, c’est se mouiller… et à un moment, il faut bien se jeter à l’eau !

    Jean-Claude MONTBLANC

     

     

  • 8 commentaires à “Décider, c’est se mouiller !”

    • faverjon on 21 mars 2013

      oui mais quel plaisir, quand il y a réussite et ça « bouste » encore plus haut !!!!ou plus en avant !!!

    • Dominique DROGE on 25 mars 2013

      J’étais simple membre de l’équipe, alors quand je me suis retrouvée assise autour de cette table comme « chef » pour la première fois, j’ai eu comme une envie de m’enfuir !!!
      5 années se sont écoulées depuis, même si je ne me sentais pas l’âme d’un Leader, j’ai appris à écouter, à mettre en valeur les qualités et les idées de chacun pour que justement chaque membre trouve sa place dans cette équipe.
      J »ai aussi appris à dire « non » (quelquefois c’est douloureux) et à me jeter à l’eau…
      Quand je regarde autour de moi, je suis plutôt satisfaite de ce travail d’équipe, j’ai fait de belles rencontres et j’ai beaucoup appris.
      Aujourd’hui, je cède mon « fauteuil » de Leader car je pense qu’un regard neuf est nécessaire pour avancer et s’ouvrir aux équipes qui nous entourent…

    • DELANOE on 25 mars 2013

      Je suis consterné par le manque de visibilité de l’action de notre équipe gouvernementale! mais je comprends, depuis qu’on m’a exp:liqué comment François gère son équipe: laissant chacun s’exprimer, guettant les réactions de l’opinion (des opinions) et se réservant ensuite de trancher dans le sens qui lui convient.
      Ainsi les membres de son « équipe » sont-ils toujours en rivalité, et dans l’insécurité; est-ce ainsi que l’on dynamise les dirigeants?

      • Bonjour Jean Yves,
        Je ne suis pas certains qu’il y ait un lien entre le manque de lisibilité et la façon de débattre et décider en équipe. Si le leader écoute sans débattre et prend seul la décision, tu as raison, les membres de l’équipe ne vont pas s’engager… C’est un peu le commentaire de Jean François DUC qui est là… Il y a des processus de décision (par ex. sociocratique ou « en concordance ») qui permettent de décider ensemble et donc de garder le lien et l’engagement… Cela s’appelle travailler l’articulation du JE-NOUS.
        A bientôt

    • DUC JF on 1 avril 2013

      Comme je sais que je vais me mouiller, avant de décider, je veux prendre le maximum de garanties en pesant le pour et le le contre, en demandant l’avis de Pierre, Paul, Jacques et le résultat est que parfois mes décisions sont prises trop tardivement. Ceci se produit aussi bien dans le cadre de la mairie, de la comcom ou de ma vie privée.
      Manque de confiance en soi?

      • La façon de prendre les décisions pèse sur la qualité de la relation. Un bon leader est celui qui sait mener le débat jusqu’à ce que toutes les idées aient été exprimées. Car il sait que les autres ont du talent et que leur talent n’est pas une menace pour lui. En fait, il sait conjuguer son besoin d’affirmation avec celui de lien (voir la lettre d’APPUI Consultants : « Pourquoi travailler la qualité des relations dans l’entreprise ». Donc un bon leader aide à débattre (e chacun s’exprime sans sortir du sujet) et propose un processus de prise de décision qui permette lui aussi de préserver la qualité du lien (voir le commentaire de DELANOE ci-dessous qui s’interroge sur cette dimension)

    Laisser un commentaire


lopic |
Mon système solaire tourne ... |
MELODINE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Celal Karaman Güncel Blog,c...
| Tonyferri
| Euristote